Et la lumière fut

sylvie-maison-architecture-interieur-salon
sylvie-maison-architecture-interieur-sur-mesure
sylvie-maison-architecture-interieur-décoration
sylvie-maison-architecture-interieur-entrée

OÙ ?
Paris 14e

POUR QUI ?
Une investisseur en locatif

BESOINS
Décloisonner, faire entrer la lumière, articuler les espaces et créer des rangements.

STYLE
Neutre, simple, lumineux

MISSIONS
Optimiser l’espace pour créer un 3 pièces agréable dans 45 m².
Conception cuisine et SDB.
Ergonomie, circulation et rangements.

DURÉE DU CHANTIER
2 mois

Et la lumière fut

Le repaire d’une vieille dame

Lorsque je l’ai découvert, cet appartement était occupé par 2 étudiantes en colocation. Il était très cloisonné et dans son jus : un séjour fourre-tout et pas accueillant du tout, avec un four micro-onde (!) une cuisine étriquée, une salle de bain kitch collector,  une électricité hord d’âge, de la vielle moquette, des vêtements étalés partout faute de rangements adequats, des tentures murales de toute beaûûûûûté… bref, très vieux et très très moche.

Il fallait un peu d’imagination pour se projeter dans ce repaire de vieille dame, mais j’étais sûre qu’il suffirait de pas grand choise pour un effet avant-après spectaculaire.

Le challenge

Le propriétaire des lieux venant de l’acquérir, il souhaitait le reprendre complètement pour en faire un havre de douceur et de lumière. Pour le louer d’abord, et pourquoi pas le récupérer ensuite comme pied-à-terre familial. L’enjeu était donc, dans ces 45 m², de créer un séjour avec cuisine ouverte, 2 chambres, une salle de bain confortable et des rangements fonctionnels.

Mes idées

Avant tout, il fallait faire entrer la lumière. Cet appartement traversant, avec de grandes fenêtres et situé au dernier étage d’un joli immeuble, avec vue directe sur le ciel donc, et 2m70 de hauteur sous plafond, accomplissait un bel exploit : être sombre… un comble ! La faute aux multiples cloisons cloisonnantes, voire oppressantes, au mobilier lourd et encombrant, héritage familial aussi, au sol non identifié et aux tapisseries d’un autre temps.

Ensuite, il fallait pouvoir circuler et structurer l’espace autour d’un séjour plus vaste. En cassant 2 cloisons et en supprimant un cagibi, la chambre principale, autrefois adossée à la cuisine fermée, est devenue un bel espace ouvert et multifonction : entrée, cuisine et salon et rangements. Et la lumière fut!

Bien entendu, cuisine et salle de bain ont été repensées pour s’adapter aux modes de vie contemporains, avec tous les équipements qui vont bien : combo réfrigérateur/congélateur, plaque à induction 4 feux, vrai four, four micro-ondes et lave-vaisselle dans la cuisine. Sans oublier rangements fonctionnels et plans de travail, de dépose de de petit électro-ménager, et un espace repas pour 4 personnes. Enfin sur mon plan, parce que dans la réalité, le propriétaire a préféré un plan de travail de largeur standard. Du coup, les repas ne sont possibles qu’à 2. Sinon, c’est apéro sur table basse avec les amis. La salle de bain n’est pas en reste, avec une vraie baignoire, un meuble vasque, des WC et un lave linge, si si!

La décoration

Mon travail s’est achevé à la livraison du plan détaillé car mon client n’en n’était pas à sa première rénovation et savait gérer les travaux lui-même. Il a donc fait ses propres choix de couleurs et matériaux.

Le budget étant limité et la destination du bien locative, le propriétaire a décidé de tout peindre en blanc, avec toutefois un beau parquet de chêne et des carrelages dans des tons doux pour la cuisine et la salle de bain.

C’est pourquoi la décoration est plus que succinte. En visitant l’appartement terminé et occupé, j’étais un peu frustrée, j’avais des visions de couleurs, de papiers peints et de mobilier…

Ce qui compte, c’est que le jene couple qui y a élu domicile s’y sente bien. Et c’est le cas, alors mission accomplie !

Pin It on Pinterest